Créer un site internet

Oloron, la méconnue

La semaine dernière, j'ai visité la ville d'Oloron Ste-Marie avec un de mes meilleurs amis (coucou Marc). On se l'était promis depuis très longtemps. Manque de bol, on s'y pris assez tard dans la journée. Suite à un bon repas en ville, on s'est donc promenés dans la capitale du Haut Béarn. Je ne peux m'empêcher de vous partager un petit ressenti (strictement personnel je vous assure).

Je vais donc tenté de rester poli au maximum dans le sens où j'ai pas mal de choses à dire sur la ville. La ville en elle-même est plutôt belle: le Vieux-Oloron et son quartier Sainte-Marie, la Sainte-Croix... Son histoire remplie d'allés et venus, des Vikings aux Nazis... C'est dommage qu'Oloron-Sainte-Marie soit si mal gérée, à mon sens. Loin de moi l'idée de faire de la politique et du social, mais c'est un fait: Oloron est moins vivante que ses voisines Navarrenx ou Mauléon-Licharre par exemple (relativement parlant, on ne parle pas de la même population bien entendu !). Passez un Samedi soir dans Oloron, vous jugerez de vous-même. Avec une histoire telle, une architecture toute aussi magnifique, un patrimoine si riche, Oloron mériterait bien plus de visites: elle le point de jonction entre le tourisme du Béarn des Gaves et du tourisme montagnard (les vallées...). Et ce n'est pas avec certaines décisions récemment prises que les choses vont évoluer. Sans rire, un grillage à la place d'une plaque en bois n'a jamais assassiné personne. Pareil pour la verdure: à faible dose elle est plaisante, à forte dose et non entretenue, elle devient envahissante, d'autant plus si elle est proche d'un possible circuit touristique. C'est triste... L'Etat se porte garant (et de quelle façon !) pour des projets monumentaux qui pourraient interesser des intitutions privés. Bon, ça à la limite ça me convient. Mais les moindres, les locaux, qui n'interessent pas forcement les mécènes privés, sont aussi délaissés par le public maintenant. Et c'est ainsi messieurs - dames que l'on assassine à petit feu le patrimoine local: en vendant tout ce qui ossible de vendre, en échappant à ses responsabilités en quelques sortes. Bref, pas de politique, ni de social...

Mais cependant, restons positifs ! Oloron est une très jolie ville qui se visite encore aujourd'hui, Dieu merci. Il y a, je pense, je crois, j'espère, des gens qui se mobilisent tous les jours pour embélir et faire connaître la commune. Je souhaite juste que cela soit plus flagrant. Après, je suis d'accord, c'est facile de critiquer quand on ne fait rien.

Vous voyez, je suis resté poli.

 

Fotorcreated2

Fotorcreated3

Fotorcreated4

 
×