Créer un site internet

Articles personnels

Aimant écrire et vadrouiller dans le coin, être correspondant local (pigiste) est on ne peut plus logique en soi. C'est ainsi, et ce grâce au concours de Jérémie Lecrique (cent fois merci !!!), que je travaille pour La République des Pyrénées / L'Eclair (quotidien de Béarn et Soule) depuis Février 2015. Il m'arrive aussi de passer un papier au Petit Cantonal (mensuel de l'ancien canton de Navarrenx). J'ai aussi décidé, comme une sorte de travail de "rangement", de vous publier ici mes articles, ayant un rapport avec le patrimoine local. Après tout, pour ma part du moins, journalisme rime avec égocentrisme et narcissisme. Pour les abréviations, je ferai référence aux quotidiens par LRDPLE.Correspondant local

 

 

***

Des vœux chaleureux pour le Comité de Jumelage !
LRDPLE - Janvier 2017

 

Confiance, enthousiasme, énergie, passion, amitié... et même amour. Tels était les mots phares de Madeleine Fouriot, présentant les vœux du Comité de Jumelage. Ce dernier, avec la ville de Rheinstetten, vise à entretenir des échanges entre jeunes et adultes pour découvrir l'Allemagne et le Béarn.
Sur ce, déjà deux rapides échéances ont été citées: un concours de belote le Samedi 28 Janvier à 20h30 à la salle de Bastanès ainsi que l'assemblée générale du comité le Vendredi 03 Mars à 18h30 à la salle d'Ogenne-Camptort. Enfin, pour parler des projets à venir, il est probable que le Comité propose un spectacle de danse folklorique cet Automne, avant de faire un retour d'échange à la fête de la bière de Stuttgart en 2018.
A la fin de ces vœux, l'assemblée et le Comité se sont retrouvés pour échanger et profiter d'une part de galette des rois et d'un verre de vin blanc.

20170116 183702

La galette et le vin furent très appréciés !

***

Un forum médiéval réussi à Navarrenx !
LRDPLE - Octobre 2016

 

Un nouveau type d’évènement a vu le jour le week-end passé à Navarrenx : un forum médiéval.


Cette rencontre d’un nouveau genre pour la petite cité béarnaise a eu pour principal objectif de réunir des sommités pour traiter, partager et valoriser un domaine bien précis, à savoir les libertés à l’époque des bastides.
Evénement ouvert à tous, une grande partie du nombreux public venait des édiles des Bastides du 64 (dont le maire de Navarrenx Jean Baucou est le président), des étudiants de l’université de Pau, mais aussi en grande partie des membres de la SSLA (Société des Sciences Lettres de Pau et du Béarn) dont le Professeur émérite Benoît Cursente est le président. Il est par ailleurs intervenu lors du forum. Professeur émérite elle aussi et ayant intervenu comme ce dernier, Mireille Mousnier a reçu la médaille de la ville. A noter aussi la présence (entre autres) de Denise Saint-Pé, vice-présidente du Conseil Départemental. 
Avec une météo on ne peut plus clémente pour une mi-octobre, une organisation réglée à la baguette et des intervenants de très haut niveau, cette manifestation a été une réussite. Il fallait bien qu'il en soit ainsi pour marquer le 700ème anniversaire de la Bastide de Navarrenx, aussi un des plus beaux villages de France. Le thème des libertés n'avait jamais été abordé pour ce genre de manifestation, ce qui a un peu plus conforté Navarrenx dans sa superbe.

Les interventions de Monique Bourin, Mireille Mousnier, Benoît Cursente et Thierry Issartel ont été appréciées par le public, très nombreux. Ce dernier venu en apprendre plus sur les libertés à l’époque des bastides retiendra qu’il n’y avait de liberté "générale" ou "béarnaise", mais bien différentes libertés par bastides, territoires…

Forum 1

Une assemblée nombreuse qui a su apprécier les différentes conférences. Au centre, Denise Saint-Pé et Jean Baucou.

***

Pau-Canfranc passionne !

LRDPLE - Avril 2016

 

Comme à son habitude, le C.H.AR. (Cercle Historique de l'Arribère) a fait salle comble lors d'une de ses conférences. Cette dernière a eu lieu à Jasses et a été dispensée par Régine Péhau-Gerbet. Après un mot de Joseph Miqueu, président de l’association, l’historienne débute son exposé. Passionnée par le sujet, elle reconnait avoir "dépouiller les archives" pour mener à bien cette conférence et son ouvrage Le Transpyrénéen en Vallée d'Aspe: une construction et des hommes.

66028 20160408 184555

Pau-Canfranc, un sujet que Régine Péhau-Gerbet maîtrise.

***

Un devoir de mémoire bien rempli à Gurs

LRDPLE - Octobre 2015

 

Ce dimanche 25 octobre, s'est tenue au camp de Gurs la cérémonie du 75e anniversaire de la déportation des populations juives allemandes originaires de Bade-Wurtemberg et de Rhénanie-Palatinat. Minutieusement organisée et présidée par Peter Krutz (maire de Mannheim, porte-parole de la Communauté de Travail pour l'Entretien du Cimetière des Déportés de Gurs), Rami Suliman (président du Consistoire des Israélites de Bade), le Silke Krebs (représentant du Land de Bade-Wurtemberg) et Dr. Thomas Deufel (représentant du land de Rhénanie-Palatinat). Messieurs Wilfried Krug (Consul Général d'Allemagne à Bordeaux) et Pierre-André Durand (Préfet des Pyrénées-Atlantiques) ont aussi participé à la cérémonie. Cette dernière a par ailleurs attiré un public nombreux, sous une douce journée d'automne.

57572 gurs 25102015

***

Navarrenx séduit pour les Journées Européennes du Patrimoine

LRDPLE - Octobre 2015

 

En ce week-end de 19 et 20 septembre, se déroulaient les Journées Européennes du Patrimoine 2015. Et Navarrenx,fort de son capital culturel se devait de répondre présent à l'évènement. C'est grâce à l'association Places Fortes. Auparavant appelée Places Fortes en Pyrénées occidentales, elle fut à l'initiative de Joseph Sarrat, ancien maire de Navarrenx. Sa vocation est de faire connaître, développer et animer les sites, lieux et monuments de défense auprès des acteurs du tourisme. Elle regroupe de nombreuses magnifiques communes des Pyrénées-Atlantiques dont Saint Jean Pied de Port, Mauléon et Navarrenx entres autres. Cette dernière fait partie de l'association pour ses remparts. Elle est la première cité bastionnée en France, un siècle avant Vauban. Le passage sur le pont du XIIe siècle est un lieu stratégique. L'association propose des visites de la ville et des remparts. Ce samedi, la visite de la cité s'est déroulée en collaboration avec Cécile Tison des Pays d'Art et d'Histoire avec à la Poudrière à 17h30 une démonstration de maniements d'armes par M. Demange. Une cinquantaine de personnes étaient présentes.

La soirée s'est terminée par un concert d'Apaul'Hom débutant à 21h. Ce chœur vocal, au programme très éclectique, a eu un franc succès, le public était enchanté.

56203 20150919 175222m

Le public était très attentif aux explications de Cécile Tison.

***

"Patrimoine bradé aux enchères"

Le Petit Cantonal - Octobre 2015

Cliquez sur l'hyperlien ;-)

***

Béarn et Aragon, des liens profonds

LRDPLE - Juillet 2015

http://www.larepubliquedespyrenees.fr/2015/07/31/bearn-et-aragon-des-liens-profonds,1267056.php

 

Le Béarn et l'Aragon ont toujours été liés. C'est en tout cas ce que de nombreuses sommités ont tenté de démontrer le vendredi 17 et le samedi 18 juillet à Navarrenx lors d'un colloque, sorte de réunion ou de conférence. L'idée est une initiative de "Modèles Linguistiques", revue bi-annuelle, et est appuyée par l'Institut Béarnais et Gascon (l'IBG), le Cercle Historique de l'Arribère (le CHAR) et Biarn Toustém.

Ce colloque a accueilli un public d'une trentaine de personnes, venu écouter des intervenants français et espagnols. Le public a donc pu profiter des interventions concernant les relations entre Béarnais et Aragonais: nombreux points communs dans la langue, la culture... d'autres sujets, tout aussi intéressants ont été abordés comme les cartulaires d'Ossau (livres recueillant les lois et autres actes officiels), les transhumances ou la ligne ferroviaire Pau-Canfranc (qui a offert un vif échange entre conférenciers et public).

Le public a aussi pu profiter de sorties riches en enseignements. Le camp de Gurs a été visité, ainsi que la cité de Navarrenx et l'église de l'Hôpital Saint-Blaise.

Le colloque s'est terminé par un repas à Saint-Blaise, qui a réuni 17 convives, dans une ambiance conviviale.

53067 p1730988

Les intervenants ont rappelé que les Pyrénées ne sont pas une frontière.

***

Navarrenx rejoint Les Plus Beaux Villages de France

LRDPLE - Mai 2015

http://www.larepubliquedespyrenees.fr/2015/05/18/la-commune-rejoint-les-plus-beaux-villages-de-france,1251713.php

 

Il était tant désiré, et le voici désormais obtenu: Navarrenx est enfin détenteur du label « Plus Beaux Villages de France ». Pour rendre tout cela officiel, la commune a organisé une riche soirée.

En effet, dès 17h, une visite menée par l'office de tourisme a été suivie par plus de 70 personnes. Ce chiffre s'est agrandi au fur et à mesure de la visite, celle-ci attirant de nombreux curieux. De nombreuses activités ont d'ailleurs été proposées aux passants, comme des chants ou des danses.

Puis, place aux discours à 18h30, où les élus ont pris la parole. Ces discours ont été appréciés par le public, où un "vive Navarrenx !" a même été écrié. Maurice Chabert, président de l'association "Plus Beaux Villages de France" ne tarie pas d'éloges sur Navarrenx, qui affirme que la cité béarnaise "a eu ce label sans difficulté".

La journée se fini alors par la signature de la charte "Plus beaux villages de France" par messieurs Jean Baucou, maire de Navarrenx, et Maurice Chabert.

48881 charte

Jean Baucou et Maurice Chabert signant la charte des Plus Beaux Villages de France, sous le regard des élus.

***

Des enfants aragonais découvrent la Soule

LRDPLE - Avril 2015

 

Ce week-end, 28 enfants âgés de 8 à 11 ans venus de Saragosse sont venus découvrir la Soule et ses très nombreuses richesses. Ils ont pu visiter le château fort de Mauléon avec Joël Larroque, président de l'association Les Amis du Château. Ils ont été très emballés et impliqués. Le groupe est logé au château de Libarrenx jusqu'à mercredi, fin du séjour.

46471 cha teau

***

Les communautés paysannes et Henri Lefebvre passionnent

LRDPLE - Avril 2015

 

Pour sa troisième conférence de l'année, le C.H.AR. (Cercle Historique de l'Arribère) a de nouveau fait salle comble à la mairie de Sus, si bien qu'il a fallu rajouter des chaises.

Dispensée par Martine Cheniaux, cette conférence portait sur Henri Lefebvre et la thèse soutenue par celui-ci à la Sorbonne en 1954. Doit-on encore présenter ce fameux philosophe et sociologue, né dans les Landes et ayant vécu de longues années à Navarrenx, où il y finira ses jours ? Son amour pour les Pyrénées l'a conduit à travailler sur les origines de leur peuplement. Ces travaux se sont concrétisés par une thèse, qui n'avait alors jamais été publiée, si ce n'est par le C.H.AR. en 2014. Martine Cheniaux insiste bien sur le fait que malgré l’appellation de "thèse", ce livre (de toute de même 490 pages) se lit très facilement, tant il est explicite et fascinant. Il s'agit donc selon elle d'une "véritable bible pour tous pyrénéens ou amoureux des Pyrénées".

Bien qu'évidement concerné par le Béarn, Henri Lefebvre traite de toutes les Pyrénées: du versant nord au versant sud, de la Catalogne au Pays Basque. Traitant aussi des peuplements pyrénéens, il remontera jusqu'à la préhistoire, et traversa donc toutes les époques: antiquité, temps médiévaux, révolution française...

Suite à de longs applaudissements, un échange questions-réponses avec le public est mené. La conférence se termine sur une prise de parole de Catherine Lefebvre, épouse d'Henri Lefebvre, et du président du C.H.AR. Joseph Miqueu.

46466 dsc001372

Martine Cheniaux a passionné le public venu à Sus.

***

La relation du roi Henri et de la Belle Corisande présenté par Alain Lamaison

LRDPLE - Mars 2015

 

Comme à son habitude, le C.H.AR. (Cercle Historique de l'Arribère) a fait salle comble lors d'une de ses conférences.

Cette dernière a eu lieu à la mairie d'Araujuzon, et a été dispensée par Alain Lamaison. Ce mécanicien de formation, passionné par l'écriture, s'est récemment intéressé aux correspondances tenues entre Henri III de Navarre (futur Henri IV) et Diane d'Andoins surnommée "la Belle Corisande". L'auteur a donc présenté ses travaux à une assemblée très intéressée et curieuse.

Diane d'Andoins est une fille de belle lignée, et est l'héritière d'une multitude de terres et d'un riche patrimoine. Elle fût l'amie d'enfance de Catherine de Bourbon et de son frère, Henri III. Orpheline très jeune, elle devient veuve à l'âge de 26 ans. Belle, riche, cultivée et veuve, Diane d'Andoins tient une correspondance régulière avec le Vert Galant. Cette correspondance quasi-quotidienne, a-t-elle été tenue par amour ou par intérêt ? Car la seule chose qui manquait à la Belle Corisande, c'était le pouvoir: ce qu'Henri III aurait pu lui procurer. Pour le "séduire", la Belle Corisande dépense même beaucoup d'argent pour son amant. Elle aurait même soulevé 23 000 hommes pour l'armée du roi Henri.

Les lettres, très joliment rédigées, ont peu à peu changé de style. En effet, sur la fin de leur correspondance, les amants deviennent de plus en plus distants envers l'autre. Elle devenait plus informative que passionnée. C'est le souverain béarnais qui mettra un terme à cette relation.

45339 dsc00061

De gauche à droite: Joseph Miqueu, président du C.H.AR., Alain Lamaison, auteur, Jean-Claude Larco, maire d'Araujuzon, et Pierre Lannes, conseiller municipal.

***

"Un bien triste oubli..."

Le Petit Cantonal - Juin 2014

Cliquez sur l'hyperlien ;-)